Qu'est-ce que la PNL ?

Dernière mise à jour : 5 juin


Histoire de la PNL


La PNL a été créée dans les années 70 par deux Américains, John Grinder et Richard Bandler, qui se sont demandé quelles étaient les stratégies et comment modéliser ? Comment repérer vraiment ceux qui réussissaient dans la relation et dans le changement.


Pour cela, ils ont modélisés, observés pendant des centaines d'heures trois thérapeutes qui étaient très connues à l'époque : Fritz Perls, qui était l'inventeur de la Gestalt-thérapie, qui va surtout s'intéresser au comment plutôt qu'au pourquoi et qui va s'intéresser à ce qu'il se passe dans la relation entre le patient et son thérapeute. En lien avec ce que la personne ressent dans son corps, avec notamment les notions de transfert et de contre transfert.


Ils ont également pris Virginia Satir qui, elle, s'intéressait beaucoup au système familial, et quand elle faisait une thérapie, elle prenait toute la famille pour voir comment arranger les choses pour faire évoluer les personnes.


Et enfin, ils ont aussi modélisé Milton Erickson, le père de l'hypnose Ericksonniène, il considère que les ressources sont dans la personne et que le thérapeute accompagne la personne à pouvoir trouver les réponses dans son inconscient.


Ils ont passé énormément de temps pour observer quels étaient les schémas récurrents et ils ont aussi beaucoup observé différents champs d'influence comme la cybernétique et le constructivisme, qui est la manière dont on crée la réalité dans notre esprit. Ils ont observé également la grammaire générative transformationnelle, qui est la manière dont on va structurer les phrases. Cela va nous expliquer comment une personne fonctionne à l'intérieur d'elle-même.



C'était la PNL de la première génération. C'était une PNL qui était très orientée thérapie et en modélisant tout cela, ils ont créé la PNL, donc programmation neurolinguistique.


PNL, qu'est-ce que ça veut dire ?


C'est vrai que pour les PNListes d'aujourd'hui, on peut regretter ce terme-là parce que les détracteurs disent que ce n'est pas de la programmation, que cela n'a rien à voir avec l'informatique et ils ont raison! Ce n'est pas de la neuro non plus parce que ce n'est pas de la neurologie, cela n'a rien à voir et ce n'est pas la linguistique parce qu'on apprend pas les langues.




Qu'est-ce qu'ils voulaient dire quand ils ont appelé ça de la PNL ?


On pourrait dire que c'est de la programmation, donc ce sont des habitudes, ce sont les apprentissages. Pour faire une analogie avec un ordinateur, comment le cerveau est-il programmé à refaire toujours la même chose et toujours les mêmes schémas ? Neuro, parce que ça passe par notre système nerveux et que nos apprentissages et nos habitudes sont complètement en lien avec notre système émotionnel.

Linguistique, car cette programmation et cet apprentissage passent par le langage. On va pouvoir repérer comment un individu fonctionne dans sa manière de communiquer mais également comment on communique avec soi-même.


La PNL va s'intéresser à la réalité subjective d'un individu, c'est-à-dire comment un individu crée sa réalité et crée ce qu'il va appeler un problème puisque la PNL de première génération était très orientée problèmes avant d'être orientée solutions. Cette partie-là est arrivée à partir des années 80 dans les PNL de deuxième génération.


La PNL va donc s'intéresser à savoir comment optimiser les fonctionnements du cerveau et va s'intéresser également à pouvoir clarifier les objectifs d'une personne, lui permettre de mieux gérer ses émotions et de mieux gérer sa communication et sa relation à l'autre.


Nous retrouverons la PNL à travers différents champs d'influence, que ce soit le développement personnel, la thérapie, ou encore la vente, c'est-à-dire mieux comprendre son client et mieux communiquer avec lui pour mieux cibler ses besoins et lui offrir un produit qui lui correspond.


Mais également le coaching, le management, les métiers qui sont en lien avec la relation humaine et qui vont pouvoir, en termes de compétences transférables et transversables, être optimisés avec l'utilisation de la PNL.


Attention, la PNL en elle-même n'est pas un métier. Ce n'est pas parce qu'on est praticien ou maître praticien PNL que c'est un métier. Ça veut dire que si je désire être coach ou thérapeute ou manager, j'ai également suivi d'autres formations qui me permettent d'exercer ces métiers-là. Mais quand je suis maître praticien en PNL, j'ai simplement des outils qui me permettent d'optimiser mes performances.